Ligne d’arrivée franchie !

Samedi 16 Août, quel bonheur de voir les contours du Mont St Michel se dessiner, une fois le village de Pontaubault dépassé. Nous nous joignons au pique-nique de la famille «Bentrider Fameuhly» qui revient d’un tour d’Europe en trike (fameux vélo couchés à 3 roues). Maël passe l’après-midi à rouler sur l’un d’eux le long du barrage avec en fond le Mont St Michel qui se rempli et désempli au rythme effréné des navettes qui déposent les touristes.
En quittant ce rdv de cyclo-randonneurs, nous réalisons également que nous arrivons à la frontière Bretonne, comme Maël l’a précisé dans son cahier de bord!
L’eurovélo 4 ainsi que le Tour de la Manche, sont autant de choix pour suivre un de ces itinéraires cyclables qui longent la baie du Mont St-Michel jusqu’à la côte d’émeraude.
Le 17 août, nous avons le plaisir d’être accueilli par nos dernières hôtes WarmShowers (Tara le prononce “One cho heure»). Erwan, Marie, et les enfants, Jean, Antoine et Léon nous ouvrent les portes de leur chaleureuse maison pour une soirée galette/crêpe. Les enfants s’entendent à merveille, et disparaissent le temps d’une soirée: ils se déguisent, mettent de la musique, explorent le jardin, jouent dans la cabane en paille qui est en construction… pendant ce temps les parents papotent sur les voyages, l’école à la maison, l’éco-construction, l’habitat partagé. Plein de sujets qui nous trottaient dans la tête et que nos hôtes ont déjà mûri ou expérimenté.
Lundi 18, après une averse, Erwan et sa famille nous accompagnent à vélo jusqu’à Saint Malo via les petits chemins de campagne. A la pause déjeuner, un tracteur retourne la terre d’un champ de patate où nous pique-niquons et les enfants en profitent pour glaner des pommes de terre qui se découvrent. Nous dormons le soir au camping municipal de St-Malo, il y a beaucoup de vent, mais la côte est de toute beauté.
Papi et Mamie nous appellent maintenant tous les soirs, c’est un peu comme avoir un phare, un PC (poste de commandement) de course, où on y parle de météo, de ligne d’arrivée, et de l’après voyage…les enfants ont hâte d’arriver et ils rêvent de passer du temps avec leurs grands-parents, tonton et tatas. Nous hissons donc les voiles (façon de parler), et mettons le cap plein Ouest, le vent dans le pif, mais dans l’idée d’en découdre et de franchir avant la fin de la semaine, la ligne d’arrivée.
Mardi 19, nous prenons le temps de suivre les traces de Jacques Cartier, en découvrant la Cathédrale de St-Malo où repose une plaque dédiée à notre cher navigateur qui découvrit le Canada en 1535, après une dernière bénédiction dans ce lieu. Comme les plus grands navigateurs, nous prenons la mer avec notre chargement sur un petit bateau mais pour rejoindre seulement Dinard, se résumant à 10 mins de bateau !
A Matignon, Jacques, un fermier nous permet de planter la tente dans son champs. Sa mère nous offre même le cidre fait-maison pour accompagner notre repas du soir, et fêter notre arrivée dans le département des Côtes d’Armor.
Le lendemain, nous suivons les petites routes pour nous rapprocher de St-Brieuc, c’est encore une journée vallonnée, et nous sommes ravis de pouvoir installer notre tente, à côté d’une ferme (éleveur de viande Charolaise) à Andel.
Jeudi 21, peu après avoir entamé notre avant-dernière journée de cyclo-voyageur, nous rencontrons dans la Baie de St-Brieuc, Alex, Fanny et leur petite Montaine («des voyageurs comme nous» dit Maël), et roulons ensemble une bonne partie de la journée, c’est agréable d’être accompagné, comme poussé vers la ligne d’arrivée.
Et que dire de notre dernière soirée à Plourhan, chez des cousins qui spontanément nous accueillent à la dernière minute: une dernière douche chaude, des galettes Bretonnes, et une soirée pour démystifier le voyage à vélo, et se remémorer toutes ses belles rencontres et kilomètres parcourus.
Vendredi 22, un peu moins de 20 kms nous séparent de la  Chapelle de Kermaria, là où nous attendent les grands-parents, Amélie, la soeur de Kristell fraîchement arrivée du Québec pour les vacances, les cousines qui viennent passer du bon temps dans la maison de famille d’Yvias, et même Loïc et Pamela, les artistes acrobates qui viennent tout juste de faire un spectacle à Erquy.
Ils sont tous là, grand sourire aux lèvres, cris et même en larmes pour accueillir les Cyclofrogs. Les drapeaux flottant sur la carriole, l’explosion de joie est au rendez-vous!
Après un pique-nique salvateur, c’est en équipe que nous terminons ce tour d’Europe en franchissant la ligne d’arrivée après 6000 kms au compteur devant la maison du Min Gwen à Yvias, avec à la clé, banderole et champagne.
Nous posons nos sacoches et réalisons que c’est la fin de 6 mois d’aventures. Un goût de trop peu et beaucoup à la fois, il est maintenant temps de penser au futur, à 2 roues ou autrement, l’avenir nous le dira.

 

4 comments on “Ligne d’arrivée franchie !

  1. Welcome back les amis ! On a hâte de vous revoir pour partager vos souvenirs !
    Vous devez en avoir plein les pattes, plein les yeux et plein le cœur !
    Bon courage pour l’atterrissage :-)

  2. bravo à vous les cyclofrogs
    une belle aventure à partager avec tous ceux qui voudront s’arrêter le temps d’une discussion
    bises et bon atterrissage
    la tribuveloto

  3. Salut les frogs,
    bon atterrissage à vous 4. Pas trop facile de notre côté de revenir à une vie sédentaire…
    Nous sommes contents de vous avoir rencontré au Mont-Saint-Michel et d’avoir pu partager quelques moments.

    A bientôt

    Manu et la Fameuhly

Leave a Reply

Name and email are required. Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>