Les Pays-Bas, le Gouda et le plat!

Toute la journée (lundi 21) entre l’Allemagne et les Pays-bas, une mini-descente quasi-imperceptible ce profilait au loin. Enfin le plat, nous l’attendions depuis des mois, quel plaisir de rouler sans trop d’effort. On aurait pu penser que rouler sur une région plate est plus ou moins ennuyante mais non, la Hollande nous enchante!
Les routes le long des canaux, des petites maisons en briques décorées avec goût, des jardins fleuris et travaillés, des toitures en chaume, les girouettes surplombant les petites cheminées… pour l’instant tout nous plaît.
Après avoir croisé la frontière sur un petit chemin de campagne entre des champs de maïs et un champ d’éolienne, nous arrivons en Hollande dans la jolie petite ville de Ter Apel. Le lendemain, nous voilà parti en direction de la petite venise hollandaise prénomée Giethoorn à environ 100 km de là.
Après 50 kms, il est à peine 16H30 et Maël semble en pleine forme, nous décidons de poursuivre la route afin de rejoindre la famille Pradère en vacances en Hollande. A 19h, nous atteignons la petite ville de Giethoorn avec au compteur 92kms. C’est notre plus longue journée du voyage surtout que Maël a réalisé l’exploit tout seul (le follow-me a un petit souci de fixation).
Après cet effort, toute la famille mérite un petit repos avec les copains dans un camping situé au milieu des petits canaux, les gens circulent soit à pied, soit en bateau, soit à vélo! Les enfants s’éclatent toute la journée. Nous découvrons les bracelets qui font la fureur des cours de récrés françaises, les “looms”. Les enfants se sentiront moins en décallage car le retour approche.
Les prochains jours, nous allons rouler en direction de Amsterdam pour rejoindre nos amis du SLIP (Syndicat Libre de l’Impasse de la Peyrière).

 

La Mazurie, région des mille lacs

Après nos galères pour sortir de Varsorvie et nos 3 jours de gros coups de pédales (journée à 70 kms, whaou!), nous sommes récompensés par notre arrivée dans la belle région de Mazurie.

La vie file lentement dans cette région de vacances appréciées par les citadins de Varsovie. Il y fait bon vivre au milieu des nombreuses fôrets et lacs environnants. Le réveil au chant des oiseaux et la chaleur du soleil sur la tente, nous font oublier les moments moins agréables. Maël en profite même pour nous faire une petite insolation qui nous permet de rester une journée de plus à Krzyze, village d’artiste au bord d’un lac où nous profitons de la maison de Piotr qui nous a gentiment invité à dans sa maison traditionnelle en bois. Après une matinée de repos, nous troquons nos bicyclettes avec un pédalo et oui même les jours de repos, on trouve le moyen de donner des coups de pédales!

Les rencontres avec les Polonais sont toujours aussi appréciables, ils sont curieux et souhaitent nous faire découvrir leurs plats traditionnels comme le gâteau de Noël (au graines de pavot) : le Makowiec, les beignets épais : Racuchy, des saucisses de patate : Kishka, du boudin noir à l’orge perlé : le Kaszanka…bref, on ne va surement pas maigrir en Pologne surtout après nos petits déjeuners de champion préparés par nos  hôtes. (voir photos)

Tara a maintenant une draisienne qui lui permet de nous suivre le matin pour quelques kilomètres (2kms environ). D’après ses mots, elle dit: “Je m’active” dès que l’on prononce le mot carriole, synonyme de “je ne veux pas quitter la draisienne” pour que le reste de la troupe avance à plus de 3 km/heure!

Nous voilà maintenant plongés au cœur de l’ordre Teutonique depuis notre arrivée à Malbork et la visite de son célèbre château gothique du 13ème siècle. Agata et sa famille nous ont accueillis les bras ouverts et nous permettent de faire une nouvelle présentation demain dans une école élémentaire.

Un merci tout particulier à Emilia pour l’organisation de notre venue au nord de la Pologne. Les kilomètres supplémentaires valent le détour !

 

Passage dans une ville romaine : Aquilée

Depuis Venise, nous roulons en direction de Trieste, une 1ère nuit (le 28 mars) chez des hôtes du réseau Warmshowers où nous avons dégusté une très bonne minestrone ainsi que du lait de chèvre offert par un couple de berger rencontré sur la route. Hier soir camping devant la cours d’une école, et ce soir, nous sommes dans une auberge de jeunesse à Aquilée (Aquileia en italien), ville qui fût un port Romain d’importance, alors que nous sommes un peu dans les terres, voir Wikipédia ici.
Demain, nous allons à Grado, ville balnéaire construite sur une île mais qui possède un joli centre historique et 2 réserves naturelles juste à côté…puis Trieste normalement pour Mardi 1 avril.

Voici quelques photos des 3 derniers jours :

image_redim_DSC01316 image_redim_DSC01352 image_redim_DSC01350 image_redim_DSC01363 image_redim_DSC01369 image_redim_DSC01377 image_redim_DSC01393 image_redim_DSC01386

Venise à pied !

Ciao,

Après nos retrouvailles avec les copains Emy et Yves, nous déambulons dans les ruelles de Venise, ses canaux, de nombreuses églises, les gondoles, les Palazzos de style gothique, et ses innombrable touristes…mais on adore, c’est incontournable et magique.
Froggy et les cyclofrogs ont eu l’occasion de monter dans une gondole, et d’apprécier un angle de vue différent des rues étroites parcourues à pied.

Nous partons demain matin du camping de Mestre (après 3 nuits), toujours pas de pluie, le soleil nous suit ! on se demande pourquoi ?!

Voici quelques photos du weekend dernier à côté de Vicenza et de Venizia :

image_redim_DSC00830 image_redim_DSC00860 image_redim_DSC00891 image_redim_DSC00934 image_redim_DSC01068 image_redim_DSC01127 image_redim_DSC01147 image_redim_DSC01274 image_redim_DSC01043 image_redim_DSC01149

L’italie, longer le Pô et profiter du soleil

Voilà 2 semaines que nous sommes en mode vélo-baroudeurs, et l’Italie nous gâte !Nous avons eu l’occasion de bien manger (pâtes, pizzas, glaces…), goûter le vin italien et le soleil ne nous quitte pas…nous avançons bien, et les rencontres se multiplient.

Depuis Turin, avec une belle présentation du projet auprès des enfants de l’école (voir l’article ICI ), nous avons roulé le long du Pô en direction de Pavie (Pavia en Italien), nous avons trouvé des itinéraires cyclables la plus part du temps, sinon des routes secondaires..nous permettant d’éviter les routes fréquentées. Nous sommes restés deux nuits à Casalborgone (grâce au réseau WarmShowers) , puis 2 nuits en campings et trouvés une douche chaude à Sannazzaro (en négociant le prix de la chambre au passage !), puis 2 nuits dans un petit appart à Pavie en passant par Airbnb. Pavie nous a enchantés, nous avons adoré la ville, ses églises, et son centre historique.

En quittant Pavie hier, nous suivons la Via Francigena, itinéraire emprunté par les pèlerins de Londres à Rome, cette voie passe par des petits villages et elle est assez bien balisée, nous permettant de ne pas se soucier de notre direction..puis camper une dernière fois au bord du Pô.

Aujourd’hui, nous avons continué de la prendre et avons rencontré notre premier voyageur…enfin, un fou comme nous, sauf que lui est à pied ! parti d’Aoste, le 3 mars, il empreinte le chemin jusqu’à Rome ! On déjeune avec lui dans un petit village, et voila que le maire de la commune vient à notre rencontre pour nous accueillir et nous encourager. On lui propose de faire une présentation dans l’école, mais on ne s’était pas rendu compte que demain, c’ est Samedi et que l’école sera fermée !! dommage, car le maire est aussi l’instit du village !

Nous voila au Nord-Ouest de Cremona, dans une ferme avec des italiens formidables qui nous offrent vin et fromage, et nous laissent la maison à dispo alors qu’ils ont une soirée..waouh, quel accueil..les enfants ont hâte d’être à demain pour aller voir les animaux de la ferme.

Bises à tous.

Famille_vlo image_redim_DSC00274 image_redim_DSC00175 image_redim_DSC00178 image_redim_DSC00336 image_redim_DSC00301 image_redim_DSC00308 image_redim_DSC00296

Weekend de la Toussaint : Récit de notre boucle Hyèroise

circuit N°14 (sur 22) proposé par le conseil général du Var

 

Profitant du long weekend de la Toussaint, nous partons pour une boucle autour de Hyères. Nous avons repéré que le circuit N°14 des cyclorando proposées par le Conseil Général du VAR (télécharger les 22 circuits ICI) est assez plat, et la distance convient parfaitement pour les 3 jours à venir.

Cette rando nous permet de tester une nouvelle tente, la Quickhiker Ultralight 4 places (Quechua, video ICI) acheté spécialement pour le voyage 2014, mais également de lister les besoins à venir.

 

Vendredi 1 Nov : 28 kms – départ Hyères > destination les Borrels

9h du mat : nos vélos, carriole et sacoches attelés, nous voici partis pour 3 jours de vélo itinérant…sur le point de partir, on trouve le vélo de Kristell bien léger !! Oups…un petit oubli, le Follow-me, pièce indispensable afin de tracter le vélo de Maël est resté à la maison! bon, ça veut dire que pour les 3 jours à venir, Maël n’a pas la possibilité de monter dans la carriole avec sa sœur, c’est une première, en plus, on le charge de 2 sacoches..on part avec une sangle prêté par les cousins qui servira durant les moments de fatigue du Week-end.

Avec un soleil au beau fixe, les cousins nous accompagnent pour emprunter les voies cyclables pour sortir de Hyères. Il y en a plusieurs qui permettent de rejoindre le bord de mer en passant par la route du sel qui mène à Giens, mais dommage pour la sécurité des cyclistes, celles-ci ne sont pas reliées entre elles.
Nous rejoignons assez rapidement la plage de l’Almanarre où les enfants en profitent pour faire un saut dans l’eau. Les vélos et les sacoches attirent les curieux. Rapidement, nous recevons des encouragements et même des invitations à dormir dans le nord, lors de notre Tour d’Europe..P1170440

L’itinéraire se poursuit sur les pistes cyclables en direction du port du Gapeau. En fin de journée lorsque la fatigue se fait sentir, on sangle le vélo de Maël pour attaquer les routes non sécurisées et rejoindre le chemin de L’appié, à l’intérieur des terres.  Il nous faut maintenant trouver un bivouac pour la nuit. A la moitié du chemin, on lève la tête et au milieu des arbres, nous trouvons une belle clairière qui fera bien l’affaire.
Les vélos déchargés, nous nous attaquons maintenant à la tente avant la tombée de la nuit. Après un petit coup de main, elle se monte rapidement avec l’aide des enfants.  L’espace de vie est beaucoup plus vaste que l’ancienne et nous en profitons pour cuisiner. Après une bonne journée, tout le monde au dodo!

Samedi 2 Nov: 31 kms destination le Pradet

Les cloches des chèvres et l’odeur des champignons nous réveillent,… Quel régal, excepté l’invasion de moustiques au mois de novembre!

Nous repartons sur une route magnifique entourée d’Eucalyptus, chênes, pins… Le trajet au milieu des Borrels sera un point fort du WE mais voilà nous ne trouvons aucune supérette ou boulangerie dans les hameaux que nous  passons pour le pique-nique de midi. Après les forêts, nous nous retrouvons au milieu des vignes du massif des Maures que de nombreux cyclistes arborent.

Avant manger, nous quittons cet endroit paisible pour attaquer les routes départementales rarement sécurisées. Ne trouvant pas de quoi manger, on s’arrête chez un vignoble qui nous offre du pain ! Merci Monsieur !

Lors du déjeuner au sein du parc sportif de la Crau, Maël et Tara s’attaquent aux devoirs avec au programme lecture et écriture pour Maël, dessin et autocollant pour Tara.

P1170474

14h, Ils nous restent encore un bout de chemin pour rejoindre le Pradet, nous ne nous attardons pas surtout que l’itinéraire ne sera pas facile. La carte nous sert pour emprunter les petites routes et chemins de campagne mais il semble impossible de ne pas traverser quelques départementales.

En cette fin dP1170452‘après-midi, on sent bien que nous sommes dans un lieu beaucoup plus urbanisé que la veille, et nous passons devant 2 Campings fermés…mais nous nous retrouvons assez vite dans une ferme d’œuf bio, et nous plantons même la tente dans un poulailler (tout neuf!). Merci à notre hôte franco-américain (www.cotcotedazur.com‎)

Dimanche 3 Nov: 18 kms retour au point de départ

En suivant le conseil de notre hôte, nous prenons la direction de la mine de Cap GaronnP1170504e, ça monte, ça monte..mais la vue est superbe. Après une courte balade sur le sentier, on continue vers Carqueiranne. Suite à un agréable pic-nique, on rentre sur Hyères en passant par le col du Serre…ça monte encore, et Maël assure.

Ce weekend lui a vraiment permis de comprendre la notion des passages des vitesses, et d’apprivoiser le 20 pouces.
Voila, c’est la fin d’un Weekend de rêve sur Hyères :D , on reviendra!

P1170496

Rendez-vous aux Journées de la Montagne à Chullanka

JDM-ChullankaLes journées de la Montagne à Chullanka, c’est de nombreuses animations en magasin, la possibilité de participer à différentes sorties sportives (et gratuites), de venir à des conférences, de participer à un concours photo, et même de rencontrer les Cyclofrogs ! Nous sommes invités à présenter nos préparatifs et notre futur Tour d’Europe, Samedi 30 Novembre, toute l’après-midi !

Programme des journées de la montagne est disponible ici :
http://www.chullanka.com/les-magasins/magasin-dantibes/animations-du-moment/645-chullanka-antibes-les-journees-de-la-montagne-.html

One Two Tree Frog..on en parle à Valbonne au mois de Novembre !

Ville de Valbonne

En ce mois de novembre, la Ville de Valbonne Sophia Antipolis parle du projet 1 2 Tree Frog à  plusieurs reprises :

  • Article sur le site internet de la Ville : voir PDF et la page
  • Dans le mensuel du mois de Novembre (l’Info VSA) : voir PDF

Nous vous donnons RDV pour la journée de l’ESS, Samedi 16 novembre au Pré des Arts (de 10h à 17h).

Participer à notre voyage solidaire : 1km=1arbre

Nous lançons un appel, nous sommes à la recherche de partenaires : les entreprises, actifs de la technopole de Sophia Antipolis
Notre voyage est à 100% auto-financé, nous cherchons des fonds uniquement pour planter des arbres, c’est à dire que 100% des dons collectés = arbres plantés.

Merci aux partenaires qui nous suivent depuis le début: Bike Repair Center, la Médiathèque de Sophia, la radio de Valbonne (Clin d’œil fm), la commune de Valbonne, nos employeurs respectifs (Antyas et Sekoya-Technologies).

article Nice-Matin du 15 octobre 2013

article Nice-Matin du 15 octobre 2013