Les Pays-Bas, le Gouda et le plat!

Toute la journée (lundi 21) entre l’Allemagne et les Pays-bas, une mini-descente quasi-imperceptible ce profilait au loin. Enfin le plat, nous l’attendions depuis des mois, quel plaisir de rouler sans trop d’effort. On aurait pu penser que rouler sur une région plate est plus ou moins ennuyante mais non, la Hollande nous enchante!
Les routes le long des canaux, des petites maisons en briques décorées avec goût, des jardins fleuris et travaillés, des toitures en chaume, les girouettes surplombant les petites cheminées… pour l’instant tout nous plaît.
Après avoir croisé la frontière sur un petit chemin de campagne entre des champs de maïs et un champ d’éolienne, nous arrivons en Hollande dans la jolie petite ville de Ter Apel. Le lendemain, nous voilà parti en direction de la petite venise hollandaise prénomée Giethoorn à environ 100 km de là.
Après 50 kms, il est à peine 16H30 et Maël semble en pleine forme, nous décidons de poursuivre la route afin de rejoindre la famille Pradère en vacances en Hollande. A 19h, nous atteignons la petite ville de Giethoorn avec au compteur 92kms. C’est notre plus longue journée du voyage surtout que Maël a réalisé l’exploit tout seul (le follow-me a un petit souci de fixation).
Après cet effort, toute la famille mérite un petit repos avec les copains dans un camping situé au milieu des petits canaux, les gens circulent soit à pied, soit en bateau, soit à vélo! Les enfants s’éclatent toute la journée. Nous découvrons les bracelets qui font la fureur des cours de récrés françaises, les “looms”. Les enfants se sentiront moins en décallage car le retour approche.
Les prochains jours, nous allons rouler en direction de Amsterdam pour rejoindre nos amis du SLIP (Syndicat Libre de l’Impasse de la Peyrière).

 

L’Allemagne, championne du monde ****

Et oui, nous avons assisté à la finale dans un bar Allemand, à Hambourg, dans une belle ambiance, accompagnés de nos cousins de Hyères. Les supporters avaient sorti les chapeaux, les drapeaux, les voitures habillées aux couleurs Allemande…Pour avoir la joie d’assister à la victoire, nous avons dû rouler le long de la Baltique jusqu’à Stralsund, où le 10 juillet, nous avons pris le train pour Hambourg.

Hambourg nous a surpris, séduit même, des pistes cyclables partout, un beau centre ville parsemé de canaux, de docks et l’Elbe qui la traverse. Ses grands boulevards avec leurs voitures bien garées, de larges trottoirs, d’anciens bâtiments fait de briques rouges, nous font penser à l’ambiance d’une ville américaine. Ces 4 jours de visite nous ont enchantés.

Depuis le 14 juillet, nous roulons en direction d’Amsterdam. Le 1er soir, nous essayons de dormir dans un camping, mais celui-ci n’est ouvert que pour les Camping-car, interdit pour les tentes ! c’est alors que nous rencontrons Damian et sa mère, des Polonais qui nous ouvrent spontanément la porte de leur maison et nous permettent de passer une très bonne soirée.
Nous avons visité Brême (Bremen) le 17 après-midi, c’était très sympa, et roulons actuellement pour rejoindre les 2 familles de copains qui arrivent de Valbonne le 28 juillet, avec qui nous roulerons pour une dizaine de jours d’Amsterdam vers le sud de la Hollande.

Un mot sur l’Allemagne, championne du monde pour nous faire payer la moindre chose, que ca soit une carte dans une office de tourisme ou se connecter sur internet, nous avons l’impression que tout est payant !

 

Le long de la mer Baltique

Les présentations finies, nous voilà parti longés les chemins de la mer Baltique. Le vent vient régulièrement de l’Ouest face à nous, on comprend mieux pourquoi tous les cyclo-touristes roulent vers l’Est.
Le sable blanc, les dunes de sables fins, les nombreuses forêts longeant la côte, les paysages sont splendides mais les chemins de l’Eurovélo 10 ne sont pas toujours évident à parcourir. Nos roues s’enfoncent dans le sable qui revêt de nombreux chemins parcourant les forêts. Certains terrains seraient des parcours rêvés pour du tout-terrain mais entre le poids de notre chargement et la longueur de nos montures (carrioles et follow-me), nous voilà obligés de poser les pieds à terre et de pousser; ho-hisse, ho-hisse !

Une famille de WarmShower (comme dit Tara: les “one shoeur”) qui nous a accueilli dans un village proche de Gdynia, nous a rejoint pour passer le WE à Łeba. Nous avons pu visiter avec Michal, Renia, Woltek et Kris, le SŁovinsky National Park connu pour ses magnifiques dunes de sables blancs et ses forêts.

Les vacances ont commencé en Pologne depuis une semaine et les stations balnéaires commencent à se remplir. Sur les pistes cyclables longeant le bord de mer, nous slalomons entre vélos, promeneurs mais aussi notre coup de cœur pour les Formule 1 ou voiture à pédales, qui n’avancent pas mais encombrent les pistes.
De nombreux enfants partent en colonie de vacances le long de la mer Baltique. Maël et Tara ont d’ailleurs remarqué tout de suite les couleurs de chaque groupe avec un tee-shirt vert ou des casquettes oranges.
Ces lieux de villégiatures sont remplis d’enfants mais aussi d’attraction pour nos petits bambins, telles que les fêtes foraines au couleurs bien attractives, des attrapes nigaud en tout genre avec des cadeaux “made in china” à la clé. Alors comment expliquer à nos deux aventuriers en herbe que l’argent de poche peut servir à autres choses qu’une babiole qui encombre les sacoches et qui se cassent en 2 min. D’ailleurs, si vous avez des arguments, nous sommes preneurs!

Krystoph, le propriétaire d’un camping Agro-touristique nous a invité chaleureusement pour camper sur son terrain. Nous étions tous heureux de participer à cette soirée autour d’un barbecue et de voir le petit poulain de 2 jours gambader. Tara et Maël en ont profité pour faire de la tyrolienne au milieu des 4×4 et monter sur un cheval.

Nous avons à présent rejoint KoŁobrzeg par sa superbe piste cyclable en front de mer où nous passons du bon temps avec une famille polonaise (merci encore au site Warmshower) et les multiples voyageurs de passage. Quelle aventure de se retrouver à 4 familles ( 2 américaines, une polonaise et une française) pour préparer des pizzas italiennes, des crêpes Bretonnes, faire du vélo et jouer ensemble! Comme dit Marciej, pour aujourd’hui, nous avons plusieurs options: faire du vélo, visiter un musée du pain, aller au lac…à vous de choisir! Dans cette maison du bonheur, musique, langues, jeux, nourriture de différents nationalités se côtoient au plus grand plaisir des petits et des grands. Ce soir, nous sommes attendus avec impatience au bar pour regarder le fameux match France/Allemagne. Nous sortons les drapeaux, les tee-shirts aux couleurs de la France.
Dans deux jours, notre aventure polonaise arrive à sa fin après un peu plus d’un mois de rencontres inoubliables et nous roulerons sur les chemins Allemands en direction des Pays-bas.